14 Décembre 2017
Publié dans Revue Internationale de CRIMINOLOGIE et de POLICE Technique et Scientifique 04/2017

Lieu de résidence des Abidjanais lors de la crise post électorale de 2010 en Côte d’Ivoire et état de stress post-traumatique

par Hassan Guy Roger Tieffi

Résumé
A Abidjan, les quartiers d’Abobo et de Yopougon ont été particulièrement touchés par des conflits armés et des exactions lors de la crise post électorale de 2010 en Côte d’Ivoire. L’objectif de l’étude est d’évaluer le stress post-traumatique (SPT) des individus ayant résidés effectivement à ces endroits et en dehors. L’échantillon est composé de 150 participants dont 61 femmes et 89 hommes. Parmi ces personnes sélectionnées, 49 résident à Abobo, 50 sont à Yopougon et 51 habitent les autres quartiers. Tous les participants ont été soumis à la version française du PCLS et à un entretien semi-directif. Les résultats indiquent que les résidents d’Abobo et de Yopougon n’ont pas un niveau de SPT significativement supérieur à celui des personnes qui ont résidé en dehors de ces communes contrairement aux attentes. Les résultats montrent aussi que, prises individuellement, les variables âge, sexe et le statut de victime, n’ont pas de rapport systématique avec le SPT des personnes enquêtées. Toutefois, il y aurait un lien entre le type d’évènement vécu et le SPT.

Summary
In Abidjan, the neighborhoods of Abobo and Yopougon were especially affected by conflicts and abuses in Abidjan during the post-electoral crisis of 2010 in Côte d’Ivoire. The objective of the study is to evaluate the post-traumatic stress of individuals who have actually resided at and outside of these locations. The sample is composed of 150 participants, 61 women and 89 men. Among those selected, 49 reside in Abobo, 50 are in Yopougon and 51 live in the other districts. All participants were submitted to the French version of the PCLS and to a semi-directive interview. The results indicate that the residents of Abobo and Yopougon do not have a significantly higher level of SPT than those who resided outside these communes contrary to expectations. The results also show that, individually, the age, sex and victim variables do not have a systematic relationship with the SPT of the respondents. However, there could be a link between the type of event and the post-traumatic stress.


21 Décembre 2018

La lutte contre la cybercriminalité au Maroc: Quelle efficacité?

La montée de la cybercriminalité est devenue l'une des difficultés émergentes d'un monde plus intégré sur le plan technologique. Comme il devient plus facile d'accéder à Internet, les risques de cybercriminalité augmentent. La cybercriminalité est une forme d'activité malveillante qui utilise l'Internet et l'infrastructure informatique à des fins de vol et d'autres activités néfastes. Cela est souvent accompli par l'introduction de logiciels malveillants ou de logiciels malveillants dans un système. La cybercriminalité n'est pas nécessairement motivée par un gain financier, mais peut être un objectif plus insidieux qui peut inclure le vol d'informations sensibles, perturber l'infrastructure informatique de la victime, infliger des dommages à la réputation de la victime, etc. Et pour combattre ce fléau, il est devenu nécessaire pour le législateur marocain d'adopter des systèmes et appliquer des méthodes de protection des victimes : Ce qui sera l'objet de mon article.
21 Décembre 2018

Enfants victimes/Enfants témoins – Impacts de la violence intrafamiliale sur la construction identitaire et sur les comportements relationnels

Les enfants sont régulièrement victimes ou témoins de violences dans la sphère intrafamiliale. Les systèmes familiaux peuvent être difficiles à appréhender et une attention particulière doit être portée sur les impacts de ces violences au niveau du développement de l’enfant et la construction de son identité. La dynamique violente du système familial influence également chez l’enfant les images parentales, les interactions envers les pairs, l’attachement et l’éventualité du recours à la violence comme mode de résolution de conflit.
Polymedia Meichtry SA | Chemin de la Caroline 26 | 1213 Petit-Lancy | Genève | T: +41 22 879 88 20 | F: +41 22 879 88 25 | info@polymedia.ch