28 Septembre 2018
Publié dans Revue Internationale de CRIMINOLOGIE et de POLICE Technique et Scientifique 03/2018

Programme de Parrainage de Désistance (PPD) et Cercle de Soutien et de Responsabilité (CSR): synthèse des ressemblances et dissemblances pour une Justice restaurative adaptée en France

par Erwan Dieu

Résumé
Depuis la Loi du 15 aout 2015 et la Circulaire de mars 2017, la Justice restaurative est une mesure qui a vocation à s’appliquer concrètement sur le terrain correctionnel français. Toutefois, les dispositifs restauratifs habituels (eg. médiation, groupe, rencontre) ne sont pas toujours mobilisables tels quels dans les conditions actuelles et exigent des adaptations. Le Programme de Parrainage de Désistance (PPD) est ainsi une déclinaison des Cercles de Soutien et Responsabilité (CSR). Nous présenterons une pratique restaurative implantée dans la réalité des services correctionnels français, ses ressemblances et dissemblances avec un dispositif international reconnu dont il s’inspire. Quels sont les mécanismes du PPD et en quoi répondent-ils ou non aux mêmes modèles théoriques et objectifs de terrain que le CSR? Après avoir supervisés et évalués 18 mois d’existence du PPD sur la base de focus group, de retours de pratiques professionnels, de questionnaires auprès des personnes placées sous main de justice (PPSMJ), nous avons récolté suffisamment d’éléments pour comparer le PPD au CSR sur la base de: i) son implantation et ses caractéristiques générales, ii) ses modèles de références en lien avec les objectifs visés, iii) les enjeux pratiques et concrets de l’application. Si le PPD détient des liens manifestes avec le CSR, il semble répondre à des questionnements spécifiques qui échappent au CSR liés à la réalité correctionnelle française. D’un point de vue théorique, si les deux programmes visent la Prévention de la Récidive et la restauration des liens autour de l’individu, le CSR se structure autour des principes Risque-Besoins-Réceptivité (RBR) quand le PPD puise des sources plus variées et orientés sur la qualité de vie, l’insertion sociale, les perspectives, en lien avec la criminologie positive (eg. GLM, Désistance, TIM-E). L’apparition du PPD semble répondre à une adaptabilité du CSR en France et offrir des réponses diverses à des besoins présents sur le terrain. Le CSR et le PPD peuvent s’auto-alimenter des avancées de l’un et l’autre. Le CSR semble plus solide quant à l’évaluation et la prévention de la récidive, tandis que le second étend le champ de l’intervention aux dimensions sociale, de qualité de vie et de perspectives, dans un système déjà opérationnel.

Summary
Since the August 15 of 2015, Restorative Justice is a measure that is intended to apply concretely in the French correctional services. However, the usual restorative programs (eg mediation, group, circle) are not always mobilizable as they are in the current conditions and require adaptations. The “Volunteers of Desistance” (VoD) Program is a variation of the Circles of Support and Accountability (CoSA). We will present a restorative practice implanted in the reality of French correctional services, its similarities and dissimilarities with a recognized international device from which it is inspired. What are the VoD mechanisms and how do they respond to the same theoretical models and field objectives as the CoSA? We have supervised and evaluated 18 months of VoD existence on the basis of focus group, professional practice and offenders feedbacks. We have compared CoSA and VoD on the basis of: i ) its general characteristics, ii) its reference models, and iii) its practical issues of the application. Although the VoD has clear links with the CSR, it seems to answer specific questions that CoSA does not have in relation to the French correctional reality. From a theoretical point of view, if both programs aim at recidivism assessment and restoring links around the offender, CoSA is structured around RNR principles when the VoD draws from more varied and life and social quality-oriented with positive criminology (eg GLM, Desistance, TIM-E). The appearance of VoD seems to respond to an adaptability of CoSA and offer various answers to needs present in correctional services. CoSA and VoD can self-feed each other’s progress. CoSA appears to be more robust in the evaluation and recidivism assessment, while VoD extends the scope of intervention to social dimensions, life quality and future perspectives, in an already operational system.


29 Mars 2019

Penser et pratiquer la Criminologie dans la société contemporaine en Côte d’Ivoire

Les opportunités d’insertion socioprofessionnelle des diplômés après leur formation dans les universités constituent aujourd’hui, l’un des curseurs qui indiquent la qualité et la pertinence desdites structures d’enseignement supérieur. L’objectif de la présente étude est d’analyser le sens que les populations attribuent à leurs représentations sociales qui organisent leurs prises de positions différenciées par rapport à la Criminologie en Côte d’Ivoire. Le travail s’inscrit dans une approche mixte et diachronique en mobilisant la théorie et la méthodologie des représentations sociales via un guide d’entretien semi-structuré et le questionnaire d’évocations hiérarchisées. Les résultats indiquent que les représentations sociales des groupes d’acteurs investigués intègrent des cognitions qui renvoient selon leurs différentes insertions sociales, à des préjugés défavorables ou à des défis structurels que la criminologie doit vaincre pour re-négocier sa légitimité au sein de la société contemporaine ivoirienne.
29 Mars 2019

Comment les expériences passées conditionnent la fin des carrières criminelles: réussite criminelle et processus de désistement

Dans les travaux sur les carrières criminelles le lien entre les activités criminelles passées et futures est assez soutenu. Il est alors possible de présumer de ce constat que le désistement ne s’actualiserait pas de la même façon pour les individus ayant eu des trajectoires parsemées de succès versus ceux ayant vécu de multiples échecs. Or, peu de travaux se sont penchés sur le lien entre la carrière criminelle et la période qui lui succède, comment les événements et circonstances qui ont caractérisé le mode de vie criminelle influencent la décision de se désister, mais surtout le processus de maintien de l’abstinence criminelle. Cet article propose d’examiner l’association potentielle entre la réussite criminelle et le processus de désistement, ainsi que son maintien. L’examen de cette problématique sur la carrière criminelle de 27 délinquants s’étant désisté du crime. Deux stratégies sont utilisées dans ce projet. La première s’inspire de la méthode des calendriers de vie, elle vise à colliger les détails entourant la carrière criminelle. La deuxième se fonde sur des entretiens semi-dirigés et vise à recueillir, les récits de vie des participants. Ces récits servent à documenter le processus de désistement. Les résultats mettent en évidence l’intérêt de considérer les paramètres de la carrière criminelle dans la compréhension du processus désistement, que le niveau de réussite dans le crime a une incidence sur la forme du désistement. Cette étude favorise la compréhension des processus qui expliquent la continuité et le désistement, elle pourrait donc servir à orienter le développement de programme visant la réinsertion sociale.
POLYMEDIA SA | Chemin de la Caroline 26 | 1213 Petit-Lancy | Genève | T: +41 22 879 88 20 | F: +41 22 879 88 25 | info@polymedia.ch