24 Mars 2014
Publié dans Revue Internationale de CRIMINOLOGIE et de POLICE Technique et Scientifique 01/2014

Les femmes et les hommes sont-ils victimes d’homicides pour les mêmes raisons? – Analyse des facteurs relatifs aux variations des taux d’homicides selon le sexe pour 166 pays

par Catherine Montmagny et Marc Ouimet

Résumé
Plusieurs études sont disponibles pour décrire la distribution internationale du taux d’homicide global et rendre compte de ses variations. Toutefois, il n’y a aucune étude récente qui distingue l’homicide contre les hommes et l’homicide contre les femmes. La présente étude cherche donc à établir les variations mondiales de l’homicide contre les hommes et contre les femmes et à identifier les facteurs qui permettent de comprendre ces deux phénomènes. Les données sur 166 pays sont analysées. Les résultats montrent d’abord qu’il existe une importante corrélation positive entre le taux d’homicides des hommes et celui des femmes, ce qui indique que les mêmes forces sociales, notamment les inégalités sociales, jouent en même temps sur les deux formes de violence. Toutefois, l’analyse de données montre que certaines variables sont plus intimement liées aux variations du taux d’homicides contre les femmes, notamment le pourcentage de femmes sur le marché du travail et le taux de fertilité des adolescentes augmenteraient leur victimisation. Nous interprétons ces résultats dans la perspective des théories du conflit qui permettent de bien incorporer la différence selon le sexe.

Summary
Many studies have tried to explain violence’s distribution and its variations applying an international perspective. However, no existing research distinguishing between homicides perpetrated against men and those perpetrated against women has been found. The main objective of the present study is to identify factors which influence these two phenomena in order to further understand the worldwide variations. Data for 166 countries has been analyzed. The results show a strong positive correlation between homicide rates against men and women, indicating that the same social forces, particularly social inequalities, are at play in these two kinds of violence. Nevertheless, the data analysis reveals that certain variables are intimately related to homicide rates against women, such as the percentage of women in the labor market and the fertility rate of teenagers. We interpret these results using a conflict theory perspective, which allows the integration of the gender notion.


30 Mars 2018

Examen des caractéristiques du dévoilement de l’agression sexuelle chez les enfants et les adolescents

Le dévoilement est un enjeu central pour l’aide aux victimes d’agression sexuelle (AS). Il est à la source de plusieurs bienfaits sur le plan psychologique et constitue un moyen privilégié afin d’obtenir un accès à des ressources d’aide adaptées. Cependant, les données sur la prévalence du dévoilement nous informent que plusieurs victimes choisissent de taire l’agression. L’objectif de cette étude est premièrement de brosser un portrait des caractéristiques du dévoilement de l’AS et deuxièmement d’examiner si les caractéristiques des victimes ou de l’agression influencent ce dévoilement. Pour ce faire, 64 transcriptions d’entrevues d’enquête de victimes âgées de 4 à 17 ans ont été codifiées. La grille de codification permet de prélever l’information sur le type de dévoilement, le receveur, les obstacles, les incitateurs, le délai et le nombre de tentatives. Les résultats des analyses statistiques descriptives effectuées à l’aide des données codifiées suggèrent que contrairement au sexe des victimes, l’âge de celles-ci est relié à certaines caractéristiques du dévoilement, notamment le choix du receveur ainsi que le type d’obstacles. Par ailleurs, la majorité des participants mentionne avoir eu à dévoiler l’agression à plus d’une personne avant que des démarches formelles soient entamées. Enfin, pour la majorité des victimes, ce sont des influences internes (émotions, cauchemars, prise de conscience) qui ont enclenché le processus de dévoilement. Les nouvelles connaissances issues de cette étude pourront être utilisées à titre de soutien théorique à la mise en place des mesures préventives visant à augmenter la prévalence du dévoilement de l’AS.
30 Mars 2018

Création de normes et réponses aux situations-problèmes en autogestion - Enquête ethnographique dans un espace culturel autogéré en Suisse

Cet article questionne la création de normes et la réponse à la transgression dans un espace où chaque membre possède le même pouvoir de décision. Nos pistes de réflexions sont issues d’une enquête de terrain au sein d’un espace culturel autogéré (ECA) en Suisse. Ce lieu, en plus de proposer une offre culturelle alternative, revendique un «vivre autrement» au point d’être parfois considéré comme en marge des normes et valeurs de la société dans laquelle il évolue. Cette enquête constate un cadre normatif flou et fluctuant, et met en évidence que lorsqu’un individu est auteur d’un acte problématique, à défaut de procédures claires, un schéma d’événements réactif se met en place pour y répondre. Celui-ci a pour objectif de définir le degré de problématisation dudit acte et, le cas échéant, de développer une stratégie en réponse. Pour faire face à de tels «actes-problème», le principal outil est la discussion collective caractérisée par une position similaire de chaque membre dans le processus de prise de décisions. Certains enjeux, propres au fonctionnement autogéré, ont été soulevés et concordent avec la littérature portant sur ces espaces. Cependant, cette recherche souligne que ce fonctionnement particulier repose sur des éléments relevant à la fois du développement de politiques publiques et de la justice réparatrice. En particulier, cette contribution discute de la perception de l’«acte-problème» par les membres de l’espace culturel autogéré, lequel se base moins sur son auteur que sur ses conséquences. Enfin, elle réfère aux stratégies développées par la discussion qui privilégient la résolution de problème en se refusant autant que possible à la rétribution.
Polymedia Meichtry SA | Chemin de la Caroline 26 | 1213 Petit-Lancy | Genève | T: +41 22 879 88 20 | F: +41 22 879 88 25 | info@polymedia.ch