24 Mars 2014
Publié dans Revue Internationale de CRIMINOLOGIE et de POLICE Technique et Scientifique 01/2014

Les femmes et les hommes sont-ils victimes d’homicides pour les mêmes raisons? – Analyse des facteurs relatifs aux variations des taux d’homicides selon le sexe pour 166 pays

par Catherine Montmagny et Marc Ouimet

Résumé
Plusieurs études sont disponibles pour décrire la distribution internationale du taux d’homicide global et rendre compte de ses variations. Toutefois, il n’y a aucune étude récente qui distingue l’homicide contre les hommes et l’homicide contre les femmes. La présente étude cherche donc à établir les variations mondiales de l’homicide contre les hommes et contre les femmes et à identifier les facteurs qui permettent de comprendre ces deux phénomènes. Les données sur 166 pays sont analysées. Les résultats montrent d’abord qu’il existe une importante corrélation positive entre le taux d’homicides des hommes et celui des femmes, ce qui indique que les mêmes forces sociales, notamment les inégalités sociales, jouent en même temps sur les deux formes de violence. Toutefois, l’analyse de données montre que certaines variables sont plus intimement liées aux variations du taux d’homicides contre les femmes, notamment le pourcentage de femmes sur le marché du travail et le taux de fertilité des adolescentes augmenteraient leur victimisation. Nous interprétons ces résultats dans la perspective des théories du conflit qui permettent de bien incorporer la différence selon le sexe.

Summary
Many studies have tried to explain violence’s distribution and its variations applying an international perspective. However, no existing research distinguishing between homicides perpetrated against men and those perpetrated against women has been found. The main objective of the present study is to identify factors which influence these two phenomena in order to further understand the worldwide variations. Data for 166 countries has been analyzed. The results show a strong positive correlation between homicide rates against men and women, indicating that the same social forces, particularly social inequalities, are at play in these two kinds of violence. Nevertheless, the data analysis reveals that certain variables are intimately related to homicide rates against women, such as the percentage of women in the labor market and the fertility rate of teenagers. We interpret these results using a conflict theory perspective, which allows the integration of the gender notion.


14 Décembre 2017

Peines prononcées par les juges suisses selon l’origine et le domicile des condamnés

Dans la présente étude, des peines prononcées par des juges ont été récoltées par la méthode de cas simulés. L’origine et le domicile de l’auteur ont été variés dans quatre cas simulés qui sont: un excès de vitesse, un cambriolage, un viol et un cas où un banquier vole son employeur. De plus, des origines et domiciles lointains et proches ont été distingués. 246 réponses de juges suisses ont été récoltées. Les durées des peines prononcées globalement à l’encontre des Suisses et des étrangers ne révèlent pas de différence significative. Toutefois dans un des cas, celui du conducteur, des traitements différenciés selon l’origine de l’auteur sont observés; c’est ainsi que les étrangers écopent de peines plus élevées que les Suisses. En conclusion, les juges suisses ne sont pas influencés par ces facteurs d’origine et de domicile.
14 Décembre 2017

Le phénomène du lévirat et la problématique de la prise en charge des enfants orphelins: le cas des peuples Bété de la région du Gôh

Le lévirat est une pratique coutumière en Côte d’Ivoire par laquelle un frère s’unit à la veuve de son frère ou un fils aîné à celle de son père dans l’optique de perpétuer la lignée et surtout de créer un cadre de protection et d’assistance aux enfants du défunt. Cette pratique existe également chez le peuple Bété dans la région du Gôh, où elle tend cependant à disparaître. Paradoxalement, les veuves et orphelins l’approuvent. Trois villages ont constitué les sites de la présente étude. Celle-ci a pour objectif d’analyser les difficultés de la prise en charge des enfants orphelins dans le contexte du lévirat. Pour ce faire, au plan méthodologique, pendant 11 mois, des entretiens directifs et semi-directifs ont permis de recueillir des données auprès des populations rurales et urbaines. Cette étude a recouru aux analyses qualitatives et quantitatives. En termes de résultats, il apparaît que la prise en charge des enfants orphelins est confrontée à des problèmes: le détournement du patrimoine du défunt et l’effritement des valeurs culturelles. Ladite étude vient ainsi insister sur la nécessité de la protection véritable de ces enfants afin que puisse subsister le lévirat; une coutume ancestrale, qui en réalité préserve la cohésion familiale, la protection de l’orphelin, voire son intégration sociale.
Polymedia Meichtry SA | Chemin de la Caroline 26 | 1213 Petit-Lancy | Genève | T: +41 22 879 88 20 | F: +41 22 879 88 25 | info@polymedia.ch