27 Novembre 2017  |  Électronique
Publié dans La Revue POLYTECHNIQUE 09/2017

Un nouvel oscilloscope à signaux mixtes milieu de gamme

La nouvelle série d’oscilloscopes MSO 5 propose quatre, six ou huit voies équipées de la technologie FlexChannel, d’un très large écran tactile capacitif HD, d’une interface utilisateur avancée, ainsi que du système d’exploitation Windows en option. Elle se caractérise par sa souplesse et sa visibilité pour les systèmes embarqués complexes.

Pour mieux répondre aux défis de la conception électronique moderne, Tektronix, Inc. annonce l’introduction du nouvel oscilloscope à signaux mixtes milieu de gamme de la série MSO 5, doté de nombreuses innovations. Parmi celles-ci, on peut citer la nouvelle technologie FlexChannelTM, qui permet quatre, six ou huit voies analogiques et jusqu’à 64 voies numériques. L’analyse de protocole et le générateur de signaux intégrés, un nouveau système d’acquisition de signaux 12 bit, un très large écran tactile capacitif haute définition, ainsi qu’une interface utilisateur d’accès direct très intuitive offrent flexibilité et visibilité pour les systèmes embarqués complexes.
 
 
 
Des signaux plus nombreux et plus variés que par le passé
Comme les systèmes intégrés utilisés de partout, depuis les montres intelligentes jusqu’aux véhicules hybrides, deviennent de plus en plus sophistiqués, les ingénieurs développant ces systèmes en demandent davantage dans la mise en œuvre de leur moyen de solution de test et de mesure qu’est l’oscilloscope.
Pour caractériser et déboguer efficacement ces systèmes plus complexes, les concepteurs doivent examiner des signaux bien plus nombreux et plus variés que par le passé. La facilité d’utilisation et la rapidité de compréhension sont donc essentielles pour le respect des délais et du budget. En tant que modèle d’un genre nouveau, la série MSO 5 présente une telle polyvalence et un niveau très élevé d’analyse du signal nécessaires pour relever ces défis.
«Le monde de l’électronique embarquée se développe rapidement, dynamisé par une demande insatiable pour plus de contenu électronique dans les produits et systèmes pour les marchés militaires, automobiles, de grande consommation et industriels, ainsi que dans les technologies de pointe», a déclaré Chris Witt, vice-président et directeur général de l’unité d’affaires Time Domain chez Tektronix.
 
Davantage de voies et de voies numériques si nécessaire
Au fur et à mesure que les systèmes gagnent en complexité et les problèmes de débogage en difficulté, les ingénieurs constatent qu’ils ont besoin de plus de quatre voies analogiques, le nombre disponible sur la plupart des oscilloscopes milieu de gamme d’aujourd’hui. Pour contourner le problème, les ingénieurs tentent, dans certains cas, de faire en sorte que deux oscilloscopes fonctionnent ensemble, ce qui entraîne un surcroît de temps et de dépenses. Plus de quatre voies analogiques sont également nécessaires pour la commande des moteurs et la conception des onduleurs, l’électronique automobile, la conception d’alimentations électriques, ainsi que l’analyse de la conversion de puissance. Par ailleurs, la capacité de corréler plusieurs entrées analogiques et numériques est essentielle pour obtenir une vue complète et synchrone de ce qui se passe sur les systèmes embarqués complexes et l’Internet des objets.
Jusqu’à présent, les oscilloscopes étaient définis avec des configurations fixes. L’utilisateur devait décider en amont du nombre de voies analogiques et de la question de savoir le nombre de voies numériques qu’il souhaitait. Certains oscilloscopes offrent la possibilité d’ajouter des voies numériques après l’achat, mais même dans ce cas, il s’agit d’un nombre fixe de voies numériques que l’on ne peut pas modifier à mesure que les besoins évoluent.
Dans de nombreux instruments, les voies analogiques et numériques sont échantillonnées à des vitesses différentes, déclenchées en utilisant du matériel informatique séparé, et enregistrées avec des mémoires de différentes tailles, empêchant toute comparaison précise.
Contrairement aux oscilloscopes ordinaires, la série MSO 5 propose des modèles dotés de quatre, six ou huit FlexChannels. Par défaut, l’entrée est un connecteur TekVPI+ qui accepte toutes les sondes analogiques TekVPI, mais lorsque la nouvelle sonde logique TLP058 est connectée, l’entrée est convertie en huit voies numériques. L’utilisateur peut ajouter autant de sondes logiques qu’il souhaite, ce qui lui permet d’obtenir de 8 à 64 voies numériques. Les signaux numériques sont échantillonnés, déclenchés et enregistrés de la même façon que les signaux analogiques, ce qui simplifie les comparaisons.
 
Un design industriel moderne
La série MSO 5 est équipée d’un écran tactile capacitif 15,6’’ à haute définition (1920 x 1080 px). Une interface utilisateur avancée permet d’accéder aux commandes directement à travers des objets affichés à l’écran, plutôt que d’avoir à naviguer dans des menus. Il en résulte un fonctionnement plus rapide et plus intuitif avec davantage d’espace pour visualiser les formes d’ondes et corréler les signaux. Les utilisateurs peuvent également piloter l’oscilloscope et les commandes conventionnelles du panneau avant à l’aide d’une souris.
Outre l’affichage et l’interface utilisateur de pointe, la série MSO 5 présente un design industriel attrayant et moderne, doté de nombreuses fonctionnalités utiles. L’instrument compact est profond de moins de 20 cm. Il dispose d’une poignée robuste, d’un panneau avant simplifié et intuitif équipé de témoins lumineux LED indiquant les formes d’onde et les sources de déclenchement sélectionnées, ainsi que de pieds permettant de régler le confort de l’angle de vision.
 
Un amplificateur d’entrée qui réduit le bruit
Les conceptions embarquées d’aujourd’hui nécessitent un équipement d’essai qui soit moins bruyant pour permettre d’observer les amplitudes de signaux toujours plus faibles et permettre de visualiser ces signaux faibles présents auprès de signaux plus importants.
La série MSO 5 intègre un amplificateur d’entrée de nouvelle génération qui réduit le bruit d’environ 4,5 dB par rapport aux oscilloscopes de la génération précédente. Il utilise également un convertisseur analogique-numérique de 12 bit (ADC) et un nouveau mode haute résolution High Res offrant une résolution verticale allant jusqu’à 16 bit. Cette combinaison de bruit faible et d’ADC haute résolution offre une excellente performance en nombre de bits effectifs (ENOB).
 
Système d’exploitation Windows en option
La nouvelle série d’oscilloscopes MSO 5 peut fonctionner aussi bien sous forme d’appareil dédié ou en tant que configuration Windows ouverte. L’utilisateur peut basculer entre les deux en se contentant d’ajouter ou de retirer un disque SSD sur lequel est installée une licence Windows. Lorsque le SSD est installé, l’instrument démarre sous Windows. Lorsqu’il est retiré, l’instrument démarre en tant qu’oscilloscope dédié. Indépendamment de la configuration, l’interface utilisateur de l’appareil fonctionne exactement de la même manière.
 
Autres options
Tous les oscilloscopes de la série MSO 5 peuvent être achetés ou mis à niveau sur le terrain au gré de l’évolution des besoins, avec un générateur de fonction/arbitraire (AFG), des sondes numériques, une longueur d’enregistrement allant jusqu’à 125 Mpoints, le support de protocoles additionnels, ainsi qu’une bande passante atteignant 1 GHz. Une mise à niveau à 2 GHz est également disponible.
 
Linktronix AG
8800 Thalwil
Tél.: 044 722 70 00
www.linktronix.ch


13 Octobre 2017  |  Électronique

Un convertisseur de 10 bit pour de nouveaux oscilloscopes

Convertisseur analogique-numérique de 10 bit, mémoire de 10 Méch. et écran tactile de 10,1’’ sont trois caractéristiques de la nouvelle série d’oscilloscopes R&S®RTB2000. Grâce à leurs nombreuses fonctions, ces instruments permettent de réaliser de nombreuses tâches de mesure dans les secteurs de l’industrie et de l’enseignement.
01 Septembre 2017  |  Électronique

Un nouveau générateur de signaux arbitraires

Le nouveau générateur de signaux arbitraires AWG5200 de Tektronix répond aux besoins exigeants de génération de signaux en recherche avancée et en conception de radars et de systèmes de guerre électronique. Destiné à l’industrie, il offre une résolution verticale de 16 bit en combinant haute-fidélité du signal et évolutivité.
Polymedia Meichtry SA | Chemin de la Caroline 26 | 1213 Petit-Lancy | Genève | T: +41 22 879 88 20 | F: +41 22 879 88 25 | info@polymedia.ch