28 Décembre 2018  |  Vie des entreprises
Publié dans La Revue POLYTECHNIQUE 10/2018

La Journée des décolleteurs 2018

En collaboration avec l’AFDT, l’équipe du CIP-CTDT a organisé la «Journée des décolleteurs», le jeudi 13 septembre 2018 au Centre interrégional de perfectionnement de Tramelan. Cette journée avait pour but d’offrir aux cadres techniques des entreprises de décolletage, des opportunités de rencontres, d’échanges, de réseautage et de découvertes.

C’est en 1994 que la première «Journée des décolleteurs» s’est déroulée à Tramelan, dans le Jura bernois. L’idée émane de l’équipe du CIP-CTDT (Centre interrégional de perfectionnement – Centre technique et de formation pour l’industrie du décolletage et du taillage). Il s’agissait surtout de présenter l’atelier de formation aux décolleteurs invités. Les participants se sont montré très intéressés, ce qui a motivé les organisateurs à poursuivre l’expérience.
 
 
 
Un rendez-vous pour les professionnels de la branche
Dès lors, chaque année, au mois de septembre, la Journée des décolleteurs est devenue un rendez-vous important pour les professionnels de la branche et une opportunité pour le CIP-CTDT d’informer sur ses nouvelles prestations.
Au fil des années, de nombreux sujets ont été traités par d’éminents spécialistes. Il étaient parfois plus événementiels, comme la journée consacrée au fabricant de montres de luxe Richard Mille ou celle animée par René Arnoux, ancien pilote de Formule 1. Mais la demande va clairement dans le sens de conférences plus techniques, telles que celles de ces trois dernières années, qui ont traité des thèmes relatifs à la restriction des additifs dans les matières de décolletage, à la norme ISO GPS relative à la spécification géométrique des produits, ainsi que, l’année dernière, au concept Industrie 4.0 et à ses implications dans le décolletage.
 
Des sujets correspondant aux préoccupations des décolleteurs
Les organisateurs cherchent toujours des sujets correspondant aux interrogations et aux préoccupations des décolleteurs. Ces sujets sont alors traités par des spécialistes renommés, si possible de la région. Ils sont ainsi facilement atteignables et généralement disponibles hors des Journées des décolleteurs.
Les thèmes techniques choisis concernent généralement des procédés ou des technologies nouvelles, voire du futur. Les efforts des organisateurs et l’intérêt suscité par les thèmes traités ont eu pour conséquence que ces journées rencontrent une belle réussite, réunissant jusqu’à 170 personnes. En effet, faire de la veille technologique par Internet ou par la littérature, c’est bien, mais faire pareil en pouvant échanger entre spécialistes, concepteurs, utilisateurs et intéressés, c’est mieux.
 
Évoquer le métier dans un cadre convivial
Les Journées des décolleteurs incitent aussi les participants à se donner un peu de bon temps pour évoquer le métier dans un cadre convivial. Les échanges d’expériences sont en effet bénéfiques pour tous, elles contribuent à élever le niveau de la filière du décolletage. C’est aussi une excellente opportunité d’échanger avec des spécialistes de métiers proches du décolletage, tels que les fabricants de machines et d’outillage, l’informatique, etc. Enfin, ces rencontres sont très sérieusement préparées. D’abord quant au sujet traité, puis quant au choix des spécialistes intervenants et finalement, au contenu des interventions. Ceci explique aussi le succès rencontré.
 
Les conférences de la Journée des décolleteurs 2018
Les conférences de la Journée des décolleteurs 2018 ont porté sur la fabrication additive et l’impression 3D métal.
La fabrication additive (ou impression 3D) est l’ensemble des procédés permettant de fabriquer, couche par couche, par ajout de matière, un objet physique à partie d’un objet numérique. De nombreux décolleteurs souhaitaient en savoir plus sur ce procédé de fabrication qui s’approche de leur domaine. Pour répondre à ces questions, les organisateurs ont invité Eric Boillat, professeur à la HE-ARC et chargé de cours à l’EPFL, Dominique Beuchat, directeur de 3D Précision, Pierre Voumard, responsable de la recherche et du développement chez TORNOS, Jean-Marc Schouller, directeur d’ESCO, ainsi que Roland Gutknecht, directeur de SUVEMA.
L’impression 3D métal est un procédé novateur permettant de fusionner de la poudre de métal grâce à un faisceau laser, qui épouse les contours et les surfaces solides de la pièce. Il est destiné à de nombreuses applications, telles que la construction ou la réparation de machines, les secteurs aéronautique, automobile, médical, du design, ainsi que de l’horlogerie. Ce procédé est adapté aux petites séries, préséries ou au prototypage de pièces métalliques, y compris de grande complexité. Les métaux généralement utilisés sont l’acier inoxydable, l’acier maraging, l’aluminium, le titane ou des alliages plus spécifiques (Inconel, etc.). Malgré son fort potentiel, c’est une technologie encore méconnue et peu exploitée industriellement. Pourtant, ce nouveau procédé à forte valeur ajoutée peut apporter des solutions à de multiples secteurs industriels et notamment ceux qui composent le tissu économique de l’Arc jurassien.
En résumé, si la fabrication additive ouvre de nouvelles perspectives pour la conception d’éléments de machines, par exemple, elle ne s’applique pas à la production de grands volumes de pièces de petite dimension, avec des temps de cycle très courts, des précisions élevées et des états de surface de très haute qualité. Mais, ce procédé est appelé à évoluer.
 
 
À propos du CIP
Le Centre interrégional de perfectionnement a ouvert ses portes en 1991 à Tramelan. C’est un prestataire de formation continue pour adultes dans des domaines touchant autant au secteur secondaire que tertiaire. Il dispose d’un restaurant, d’un hôtel de 40 chambres et de plus d’une quinzaine de salles pouvant accueillir des groupes de six à 200 personnes. Le CIP est ainsi un prestataire régional pour l’organisation d’événements et de séminaires. Comportant également une médiathèque, il est un lieu de rencontre culturel pour la population.
 
CIP
2720 Tramelan
Tél. 032 486 06 06
www.cip-tramelan.ch
 
 
À propos de l’AFDT
L’Association des fabricants de décolletages et de taillage met en œuvre des actions pour promouvoir sa branche d’activités et soutenir ses membres. Forte de plus de 60 membres, elle est un acteur important de son secteur et permet aux entreprises adhérentes de renforcer leurs avantages concurrentiels sur la scène économique. Elle est à l’écoute des entreprises de décolletage pour les aider à actualiser les connaissances d’aujourd’hui et pour les préparer à maîtriser les technologies de demain.
 
AFDT
2013 Colombier
Tél. 079 632 33 33
www.afdt.ch
 


29 Octobre 2018  |  Vie des entreprises

Les finalistes du Prix SVC Suisse romande 2018

Les finalistes du Prix SVC Suisse romande 2018 sont connus. Ils ont été sélectionnés pour la finale qui aura lieu le 8 novembre prochain lors d’une grande cérémonie au Swiss Tech Convention Center de l’EPFL, où plus de 1200 personnes sont attendues.
26 Octobre 2018  |  Vie des entreprises

Les gardiens de barrages du XXIe siècle

Afin d’augmenter la protection contre les inondations, l’entreprise BKW Energie SA a décidé de mettre en œuvre, sur mandat de l’Office des eaux et des déchets du canton de Berne (OED), les solutions Westermo afin de surveiller le niveau des eaux des lacs de Brienz, de Thoune et de Bienne, ainsi que des principaux cours d’eau des bassins versants. Les composants du réseau dotés d’un système d’exploitation intelligent WeOS, ainsi que le logiciel de gestion WeConfig, veillent à l’efficacité de la gestion de la transmission des données.
Polymedia Meichtry SA | Chemin de la Caroline 26 | 1213 Petit-Lancy | Genève | T: +41 22 879 88 20 | F: +41 22 879 88 25 | info@polymedia.ch