25 Février 2016  |  Argus
Publié dans La Revue POLYTECHNIQUE 02/2016

Argus (2/2016)

 
SCIENCES, TECHNIQUES

Une découverte dans l’étude de l’Univers primordial
En utilisant le télescope spatial Hubble, des chercheurs de l’Université de Genève et une équipe internationale ont découvert une galaxie compacte expulsant des photons ionisants, responsables de la réionisation de l’hydrogène, un milliard d’années après le Big Bang. Les chercheurs n’avaient encore jamais trouvé de galaxie capable de le faire. Cette découverte constitue une avancée considérable dans l’étude de l’Univers primordial.
 
Approbation de quatre nouveaux éléments
L’Union internationale de chimie pure et appliquée (UICPA) a entériné, le 30 décembre, l’entrée de quatre nouveaux éléments qui viennent compléter la septième ligne du tableau périodique de Mendeleïev. L’institution les a temporairement nommés ununtrium (UUT ou élément 113), ununpentium (Uup, élément 115), ununseptium (UUS, élément 117) et ununoctium (Uuo, élément 118). Ces éléments superlourds n’existent qu’une fraction de seconde avant de se désintégrer en atomes plus légers.
 
Un gel qui engendre des cellules souches
Des scientifiques de l’EPFL ont développé un gel qui stimule la capacité de cellules normales à revenir à l’état de cellules souches, simplement en les comprimant. Leur approche repose sur un système de cultures cellulaires tridimensionnel – un gel nutritif -où sont disposées des cellules matures, simulant l’environnement d’un tissu vivant. Les chercheurs ont constaté que cet environnement influence directement la reprogrammation des cellules en cellules souches. Le gel exerce des forces sur les cellules, essentiellement en les comprimant.
 
Dangereux Centaures
Une équipe d’astronomes de l’université de Buckingham suggère que les Centaures, ces astéroïdes qui gravitent entre Jupiter et Neptune sur des orbites instables, jouent un rôle dans les impacts majeurs dont est victime notre planète. Une fois tous les 40’000 à 100’000 ans, un planétoïde glacé de 50 à 100 km de diamètre pourrait croiser l’orbite de la Terre.
 
 
ÉCONOMIE

La croissance de la zone euro
Le produit intérieur brut de la zone euro devrait croître de 0,4 % aux premier et deuxième trimestres de cette année, après une hausse similaire au dernier trimestre 2015, selon les prévisions conjointes des instituts de conjonctures allemand (Ifo), français (Insee) et italien (Istat). Des conditions de financement favorables et la hausse des taux d’utilisation des capacités de production devraient soutenir l’investissement, la demande intérieure restant le pilier de l’activité économique.
 
La France renoue avec la croissance
En 2015, le PIB de la France a augmenté de 1,1 %, après 0,2 % l’année précédente, conformément aux prévisions du gouvernement, a annoncé l’Insee. Toutefois, la croissance a ralenti en fin d’année, à +0,2 % au quatrième trimestre, après +0,3 % au troisième. Le gouvernement table sur une croissance de 1,5 % cette année. La consommation des ménages et l’investissement des entreprises demeurent les principaux soutiens de l’activité de l’Hexagone.
 
L’économie britannique ralentit
Le Royaume-Uni a vu sa croissance fléchir en 2015, à 2,2 % contre 2,9 % l’année précédente. Son PIB a atteint 0,5 % au quatrième trimestre par rapport au troisième, selon les chiffres officiels. Bien que ces résultats soient jugés satisfaisants par les autorités, le pays est sous la menace du ralentissement chinois et des problèmes de ses voisins de la zone euro, avec lesquels il réalise la majorité de ses échanges commerciaux.
 
La croissance chinoise au plus bas
Sur l’ensemble de l’année 2015, le PIB chinois s’est établi à 6,9 % après 7,3 % l’année précédente, selon des chiffres officiels. Les difficultés de la Chine tiennent, d’une part, à la mue en cours au sein de la deuxième économie mondiale, d’autre part, à des facteurs externes, comme le relèvement des taux américains, qui rend le pays moins attractif pour les capitaux. Le nouveau modèle chinois est davantage tiré par les services et la consommation intérieure.
 
 
ACCORDS, COMMANDES, RÉSULTATS

Siemens se développe en Iran
Le groupe industriel Siemens a signé un protocole d’accord portant sur des travaux d’infrastructure du réseau ferroviaire iranien, anticipant ainsi la levée des sanctions économiques occidentales. Siemens et l’Iran ont l’intention, une fois les sanctions levées, d’engager des discussions sur l’amélioration des infrastructures du secteur ferroviaire, a déclaré un porte-parole du conglomérat industriel allemand, tout en se refusant à préciser les détails du protocole d’accord. 
 
Un nouveau géant de la chimie
Les géants américains de la chimie Dow Chemical et DuPont ont officialisé leur fusion, quasiment à égalité, en un groupe valant 130 milliards de dollars. La nouvelle entité sera baptisée DowDuPont.
 
Un nouveau laboratoire à Genève
La société vaudoise Sophia Genetics, leader mondial de la médecine basée sur les données, a ouvert un nouveau laboratoire de recherche et développement au Campus Biotech à Genève. Dans ce centre d’excellence biotechnologique et de recherche en sciences de la vie, elle testera ses algorithmes d’apprentissage automatique avancés face à des nouveaux cas d’altérations génomiques complexes, pour un large éventail d’échantillons biologiques générés par différentes technologies, en complément des recherches effectuées dans ses laboratoires de Cambridge (UK) et de Lausanne.
 
Le Prix environnement 2016
Le Centre suisse d’électronique et de microtechnique et la société Fluidsolids AG ont reçu le Prix environnement 2016, d’un montant de 25’000 francs, dans la catégorie innovation. Le CSEM a été récompensé pour ses panneaux photovoltaïques blancs et colorés, une nouvelle technologie qui permettra de donner à l’énergie solaire un rôle de plus en plus important dans les villes et l’architecture du futur. Destinés à mettre en œuvre les rêves les plus colorés des architectes, designers et propriétaires, ces panneaux permettront de jouer avec toutes les teintes et les nuances.


18 Décembre 2015  |  Argus

Argus (12/2015)

  L’instrument Rosina de la sonde spatiale européenne Rosetta a détecté de l’oxygène moléculaire dans la chevelure de la comète Tchouri, ce qui constitue une première dans le voisinage d’un tel astre. Son origine est une énigme, car les molécules d’oxygène, trop réactives et sensibles aux rayonnements cosmiques, ne pouvaient pas perdurer ni se...
25 Janvier 2016  |  Argus

Argus (1/2016)

          Un musée des mathématiques La Mairie de Paris a annoncé que l’Institut Poincarré, une école-laboratoire de recherche en mathématiques et en physique théorique reconnue mondialement, allait être rénové et agrandi et qu’il abriterait un musée des mathématiques. C’est ainsi que l’a voulu son directeur...
Polymedia Meichtry SA | Chemin de la Caroline 26 | 1213 Petit-Lancy | Genève | T: +41 22 879 88 20 | F: +41 22 879 88 25 | info@polymedia.ch