20 Novembre 2018  |  Carnet de bord
Publié dans La Revue POLYTECHNIQUE 11/2018

Carnet de bord (11/2018)

Smalley gagne un prix d’excellence
Leader mondial de la fabrication et du développement d’anneaux d’arrêt, d’anneaux expansifs et de ressorts ondulés, Smalley est le lauréat, pour la sixième année consécutive, du prix d’excellence 2017 des fournisseurs de General Motors. Smalley est, parmi les 175 fournisseurs candidats, l’un des cinq ayant remporté six fois ce prix.
General Motors récompense depuis 2012, ses fournisseurs majeurs ayant satisfait à treize critères de qualité rigoureux, dont notamment, les délais de livraison, l’absence de rupture de stock, les niveaux III QSB ou BIQ, ainsi que l’absence de problèmes non résolus de gestion des produits.
Smalley est un partenaire fiable de l’industrie automobile depuis plus de 50 ans. Tous ses produits sont fabriqués dans le respect des normes ISO 9001, IATF 16949, AS 9100 et ISO 14001. Son système d’assurance qualité et ses procédés d’inspection en font un fabricant leader de bagues de retenues de précision et de ressorts spiralés destinés à l’industrie automobile.
 
 
mb-microtec a inauguré un nouveau bâtiment
L’entreprise suisse mb-microtec, un leader mondial de la fabrication de petits tubes en verre autolumineux, commercialisés sous la marque trigalight, a inauguré, le 25 octobre dernier, son nouveau bâtiment à Niederwangen, près de Berne, en présence de l’ancien conseiller fédéral Adolf Ogi. Un investissement de 23 millions de francs et une durée de trois ans ont été nécessaires pour mener à bien ce projet.
Cette construction répond aux exigences les plus élevées en matière de protection contre les incendies, les tremblements de terre et les effractions. L’investissement se justifie car mb-microtec travaille avec du tritium, un gaz faiblement radioactif, qui est stocké dans de minuscules tubes en verre revêtus de sulfate de zinc coloré. Ceux-ci permettent notamment d’éclairer les cockpits d’avion ou les cadrans et aiguilles de montres. Le revêtement permet d’illuminer les électrons que le tritium émet et ce, pendant des décennies, sans source d’énergie extérieure.
 
 
L’association CityZen ouvre son adhésion
Jusqu’à présent, l’association CityZen dédiée aux villes intelligentes regroupait des acteurs économiques souhaitant développer leurs compétences et leurs collaborations avec d’autres acteurs économiques complémentaires. L’association est dorénavant ouverte à tout acteur concerné par la thématique.
CityZen est un interlocuteur ayant un réseau de compétences pour les projets «Smart City». Cet été, les quatorze membres ont étudié et validé l’ouverture de l’association, afin de répondre aux besoins et attentes du terrain. L’annonce a été officialisée en conférence plénière durant le «Smart City Day», le 13 septembre dernier à Fribourg.
L’objectif est de regrouper acteurs publics et privés concernés par la thématique de l’innovation urbaine et numérique dans une même association, afin de contribuer, ensemble, au développement d’une culture des villes intelligentes en Suisse. Cela permettra de mieux répondre aux défis des villes et à la révolution numérique du service public.
La nouvelle structure propose deux types de membres: le profil «Membre CityZen», donnant accès à plusieurs services de l’association, afin de développer un réseau d’acteurs et favoriser le partage d’expertise entre les membres; le profil «Membre CityZen Park», avec une équipe pluridisciplinaire développant des solutions opérationnelles mises en œuvre dans le parc de démonstration de l’association. L’adhésion est ouverte aux villes et aux cantons, aux services industriels et fournisseurs de services multimédias, aux acteurs du transport public et à tout autre acteur économique, public ou privé intéressé par la dynamique «villes intelligentes». CityZen agit en tant que concepteur, catalyseur et réalisateur. Elle dispose de son propre parc de démonstration en situation réelle, à Carrouge (VD).
 
FAULHABER s’implante en Italie
Le spécialiste des entraînements FAULHABER ouvrira, le 1er janvier 2019, une nouvelle société commerciale à Lomazzo, au nord de Milan. FAULHABER Italia S.r.l. va reprendre directement les activités de vente et de service des produits FAULHABER en Italie, qui étaient assurées jusqu’à présent par Servotecnica S.p.A., son distributeur de longue date.
«L’Italie est un marché important à nos yeux, dans lequel nous souhaitons être omniprésents», explique Marcus Remmel, directeur général des ventes chez FAULHABER Drive Systems et directeur général de FAULHABER Italia S.r.l. «De nombreuses sociétés très intéressantes sont présentes dans le pays, par exemple dans le secteur des outils à main ou des technologies médicales et d’automatisation. Certaines d’entre elles font déjà partie de notre clientèle et nous aimerions aussi gagner la confiance des autres», ajoute-t-il.
 
 
Fortinet rachète ZoneFox
Fortinet, un leader mondial des solutions de cybersécurité automatisées, intégrales et intégrées, annonce le rachat de ZoneFox Limited, un spécialiste des services cloud de détection et de remédiation des menaces internes, basé à Édimbourg en Écosse. Spécialiste en services cloud de traitement analytique de données liées aux menaces, Fortinet enrichit son offre en y intégrant des fonctions d’apprentissage automatique de détection et de remédiation des menaces qui protègent les entreprises contre les menaces internes. La technologie de ZoneFox permet l’identification des menaces à l’aide de l’apprentissage automatique.
 
Le groupe Acrotec inaugure un nouveau bâtiment
François Billig, président du groupe Acrotec, a inauguré le 18 octobre dernier, un nouveau site de production de 1800 m² situé au Brassus, dans le canton du Vaud. La société dispose à l’heure actuelle d’un total d’environ 6300 m² dédiés à la production des principaux composants du mouvement horloger. La production est répartie entre le site du Sentier et le nouveau site du Brassus.
 
Stéphane Berthet rejoint le rectorat de l’UNIGE
Secrétaire général de l’Université de Genève, Stéphane Berthet a été nommé vice-recteur. Il a pris ses fonctions le 1er novembre 2018. En charge des affaires internationales et des liens interinstitutionnels de l’UNIGE, il continuera ainsi à mettre ses compétences au service de l’institution qu’il a rejointe en 2003.
Témoin de l’importance stratégique que l’institution accorde au dialogue et à la collaboration entre ses différents corps, Stéphane Berthet est le premier membre du personnel administratif et technique à rejoindre le rectorat de l’UNIGE. «C’est une première pour l’UNIGE, dont je souhaite qu’elle s’inscrive dans la durée. C’est une façon de mobiliser les énergies et d’intégrer de nouvelles compétences métier», souligne Yves Flückiger, recteur de l’UNIGE.
Le dicastère des affaires internationales qui échoit à Stéphane Berthet recouvre aussi bien les relations entre les organisations internationales et le monde académique, élément clé de l’attractivité de Genève et de ses institutions, que les accords signés par l’UNIGE avec des partenaires étrangers sur tous les continents. Détenteur d’un doctorat en astrophysique et astronomie obtenu en 1991, Stéphane Berthet a œuvré pendant 11 ans à la mise en œuvre de la politique suisse de la recherche, notamment dans le domaine spatial.
 
Un nouveau PDG chez Atos Suisse
Leader international de la transformation numérique, Atos a nommé Patrick Bajard nouveau PDG d’Atos Suisse. À ce poste, il a également la responsabilité de la division «Intégration de Systèmes, Transformation numérique et Consulting» pour la région Europe centrale et de l’est, poste qu’il occupait précédemment en tant que senior vice-président. L’ancien PDG, Eric Kraft, a quitté la société.
Avant de rejoindre Atos, Patrick Bajard a occupé plusieurs fonctions chez Tech Mahindra, fournisseur multinational de technologies d’information et de services d’externalisation de processus métier basé en Inde, sa dernière fonction étant celle de directeur régional pour la France, la Suisse et l’Europe de l’Est. Au cours de sa carrière, il a également travaillé chez Capgemini et IBM.
 
Une nouvelle directrice pour STS
Le groupe Acrotec annonce la nomination d’Elisabeth Saulcy en tant que directrice des sièges industriels de la société STS à Meyrin et à La Chaux-de-Fonds. Déjà directrice du site de La Chaux-de-Fonds depuis janvier 2017, Elisabeth Saulcy a pris ses nouvelles fonctions à Meyrin le 12 juin 2018.
STS s’est installé à Meyrin au mois de février dernier pour se rapprocher des marques horlogères du canton de Genève. «L’expérience d’Elisabeth Saulcy à la tête de ces deux sites de STS sera d’une grande aide pour le groupe Acrotec dans la poursuite de sa croissance et le développement de ses activités en Suisse», a déclaré François Billig, président d’Acrotec.


21 Août 2018  |  Carnet de bord

Carnet de bord (8/2018)

Le 3 juillet 2018, Rudolf et Reto Volland, ainsi qu’Andreas et Matthias Lapp ont signé à Rümlang (ZH) le rachat de Volland AG par Lapp Holding AG. Le partenariat fructueux qui unit ces entreprises depuis de nombreuses années, ainsi que leurs philosophies concordantes ont favorisé cette étape logique. Volland AG, qui fut dès 1960, le premier représentant à l’étranger de...
25 Septembre 2018  |  Carnet de bord

Carnet de bord (9/2018)

FAULHABER Drive Systems a fait l’acquisition de Dimatech SA, un fabricant suisse de moteurs pas à pas de haute performance basés sur la technologie de l’aimant disque. L’intégration de cette société permet à FAULHABER d’étendre sa gamme de moteurs pas à pas à la catégorie des moteurs de performance supérieure et d’accéder ainsi à de nouveaux domaines d’application...
Polymedia Meichtry SA | Chemin de la Caroline 26 | 1213 Petit-Lancy | Genève | T: +41 22 879 88 20 | F: +41 22 879 88 25 | info@polymedia.ch