22 Mai 2020  |  Économie
Publié dans La Revue POLYTECHNIQUE 03/2020

Les investissements restent les moteurs de la réussite

De nombreux arguments incitent actuellement les entreprises à faire preuve de retenue en matière d’investissement. Elles ne devraient toutefois pas trop s’y fier. En effet, la nouvelle étude publiée par Accenture Suisse, Switzerland’s Top500 – une nouvelle formule magique !, montre que les entreprises suisses les plus prospères sont aussi celles qui investissent le plus.

Chaque année, la société de conseil Accenture élabore l’étude Switzerland’s Top500, portant sur les mécanismes et les stratégies des entreprises les plus prospères de Suisse. Cette étude met en évidence les facteurs qui sont à l’origine de leur succès dans un environnement économique mondial de plus en plus exigeant.

Poursuivre ses activités dans un environnement difficile
Pour les entreprises actives en Suisse, la situation de départ reste extrêmement exigeante, voire compliquée. La croissance économique mondiale est faible et ne peut être que modestement positive, parce que des pays émergents, tels que le Brésil et l’Inde, présentent des taux de croissance supérieurs à la moyenne.
Les incertitudes en matière de politique économique, comme le Brexit ou le conflit entre les États-Unis et la Chine, par exemple, ainsi que les crises géopolitiques croissantes qui induisent une « démondialisation », aggravent encore la situation. Elles ont un effet direct sur l’économie helvétique à vocation internationale – et donc sur la propension des entreprises suisses à investir. Il est bien connu que les incertitudes sont un véritable poison pour les investissements.

Pour croître, il faut investir
Toutefois, il s’avère que seuls ceux qui investissent malgré tout judicieusement et ne se replient pas sur eux-mêmes, peuvent tirer leur épingle du jeu. Le rapport d’Accenture montre clairement que les plus importants investissements sont réalisés par les entreprises qui connaissent la plus forte croissance. En 2018, leur taux d’investissement était 1,4 fois plus élevé que celui des autres sociétés suisses, et 1,2 fois plus élevé que celui des entreprises étrangères.
Ces chiffres sont basés sur une approche développée pour mieux comprendre et évaluer les stratégies d’investissement ; elle est décrite de façon détaillée dans cette étude. Huit cent cinquante entreprises prospères ont été analysées dans l’ensemble de la Suisse.

Taux d’investissement d’un échantillon de 252 entreprises de services non financiers de 33 pays, dont 66 suisses. En bleu : dans le monde ; en violet : « champions de la croissance » suisses ; en noir : autres entreprises suisses. (© : Accenture)
 
 
Investir, mais avec compétence
L’étude a mis en évidence quatre archétypes de profils d’investissement, parmi lesquels les entreprises suisses peuvent être réparties : les déterminés, les motivés, les prudents et les modestes. Les données montrent que la plupart des « champions de la croissance » font partie des investisseurs déterminés. Poursuivant une stratégie d’investissement équilibrée entre leur cœur de métier et les nouvelles activités, ils parviennent ainsi à orienter leur entreprise vers l’avenir sans sacrifier le présent. En outre, ils réussissent à conjuguer d’une manière optimale des stratégies offensives et défensives. En bref : le courage est récompensé.

Des informations précieuses
L’étude Switzerland’s Top500 montre pourquoi les « champions de la croissance » de la Suisse sont devenus les entreprises les plus performantes du pays. Elle offre à toute entreprise ambitieuse des informations et des pistes de réflexion sur la manière de connaître le succès, malgré toutes les incertitudes. L’étude peut être téléchargée à l’adresse suivante : www.accenture.com/ch-en/insights/consulting/top500-2020.
 
À propos d’Accenture
Accenture, un leader mondial des prestations de services, propose une large gamme de services et de solutions en stratégie, conseil, technologie et opérations. Avec son expertise dans plus de 40 secteurs d’activité et pour l’ensemble des fonctions de l’entreprise, cette société, avec quelque 500’000 collaborateurs dans plus de 120 pays, intervient à l’intersection de l’activité de ses clients et de la technologie pour les aider à renforcer leur performance et créer de la valeur sur le long terme.
www.accenture.ch
 
 
Lea Klipfel
Accenture Suisse
Tél. 079 264 82 32
lea.klipfel@accenture.com


12 Mai 2019  |  Économie

Forte croissance des demandes de brevets de la Suisse

Les demandes de brevets helvétiques auprès de l’Office européen des brevets (OEB) ont bondi de 7,8 % en 2018. Aucun autre pays que la Suisse n’observe autant de demandes de brevets par habitant. Les techniques de mesure et les dispositifs médicaux sont les secteurs les plus innovants. Trois universités figurent parmi les déposants suisses les plus actifs auprès de l’OEB. Le canton de Vaud est à nouveau le plus dynamique en matière de brevets.
10 Juillet 2019  |  Économie

Les moteurs du commerce extérieur suisse

Les marchés dits «matures», comme l’Europe, les États-Unis ou le Japon, sont essentiels pour les exportateurs suisses. Une nouvelle étude de Switzerland Global Enterprise et de Credit Suisse montre que les grands pays industriels sont les moteurs du commerce extérieur suisse.
POLYMEDIA SA | Av. de Riond-Bosson 12 | CH-1110 Morges | T: +41 (0)21 802 24 42 | F: +41 (0)21 802 24 45 | info@polymedia.ch