15 Juin 2014  |  Économie
Publié uniquement sur Internet

Les exportations de machines suisses vers la Chine

Au premier trimestre de 2014, les entreprises suisses du secteur des machines ont enregistré, sur un an, un accroissement des exportations d’une valeur de 89 millions de francs suisses vers la Chine et Hongkong. Le Swiss Center Shanghai a récemment ouvert le Swiss Machinery, Trading and Business Center dans la zone pilote de libre échange de Shanghai afin de soutenir les entreprises suisses sur place.

La Chine reste parmi les marchés à plus forte croissance et les plus dynamiques pour les produits suisses. Les exportations de l’industrie suisse des machines vers la Chine et Hongkong reviennent sur la bonne voie.
Au premier trimestre de 2014, les entreprises de ce secteur ont vendu des marchandises d’une valeur de 650 millions de francs suisses en Chine et à Hongkong – une croissance absolue de 89 millions de CHF (ou 13,7 %) par rapport à l’année précédente, selon les chiffres de l’Administration fédérale des douanes. «En Extrême-Orient, les entreprises suisses ont atteint une croissance absolue trois fois plus forte qu’aux États-Unis (29,5 millions de CHF) et à peu près équivalente à celle enregistrée en Allemagne (90,5 millions de CHF, + 4,7 %), de loin le marché le plus important pour la Suisse», analyse Nicolas Musy, directeur général du Swiss Center Shanghai (SCS), organisation suisse à but non lucratif, le plus grand pôle d’entreprises suisses en Asie.
 
La croissance des exportations suisses de janvier à mars 2014, par pays (en mimions de francs).
 
La demande a rebondi
Après la stagnation des exportations vers la Chine l’année dernière, la demande a rebondi. Au total, les exportations suisses vers la Chine et Hongkong ont augmenté, d’une année à l’autre, de 12 % au premier trimestre 2014. Des marchandises d’un montant de 3,7 milliards de francs ont été exportées, soit un accroissement de 444 millions de francs. Au cours de la même période, seules les exportations vers le Royaume-Uni (+25,2 %) et l’Allemagne (+5,5 %) ont augmenté d’un chiffre plus élevé.
Selon Nicolas Musy, trois facteurs principaux expliquent cette évolution positive: «Une des raisons est la croissance de la Chine. De nombreux médias évoquent le ralentissement en pourcentage du PIB de l’économie chinoise, mais, en termes absolus, la Chine se développe plus rapidement que jamais.» Entre 2011 et 2015, la Chine devrait ajouter plus de 5000 milliards de dollars à son PIB contre 4700 milliards pour l’ensemble de la décennie 2001-2010. En termes d’opportunités d’affaires et en dollars, cela signifie que la Chine se développe en moyenne deux fois plus vite aujourd’hui qu’au cours de la décennie précédente.
 
Le PIB de la Chine (en dollars) et l’évolution réelle de la croissance.
 
Les besoins en matière d’automatisation et de qualité
Les deux autres raisons proviennent de la transformation du paysage de la production chinoise. «De nombreux producteurs chinois font usage de machines simples, bon marché et fabriquées localement, complétées par du travail manuel intensif. Comme les coûts de la main-d’œuvre augmentent, l’automatisation est la clé pour rester compétitif», explique Nicolas Musy.
En outre, les fabricants chinois sont à la recherche de meilleures marges et cherchent à augmenter leur chaîne de valeurs, en vendant mieux de meilleurs produits, fabriqués localement et destinés à l’exportation. «C’est pourquoi ils ne sont pas seulement en quête d’automatisation, mais aussi de machines capables de fabriquer des produits de haute qualité. Lorsque l’on regarde la quantité d’usines s’appuyant encore sur le travail manuel, cette évolue ne fait que commencer. La Chine restera un marché très intéressant et en pleine croissance pour les exportateurs suisses de machines et d’autres produits, et ceci pour de nombreuses années voire des décennies», poursuit Nicolas Musy.
 
Un nouveau centre suisse à Shanghai
Conformément à leur vocation qui est de soutenir sur place les nombreuses PME suisses du secteur des machines, qui n’ont pas les ressources des grandes sociétés, la Fondation Swiss Centers et le Swiss Center Shanghai ont ouvert un nouveau centre, le «Machinery, Trading and Business Center» dans la zone pilote de libre échange de Shanghai.
«Cet espace préinstallé de 4400 m2 offre des salles d’exposition, des entrepôts et des bureaux spécialement conçus pour répondre aux besoins des entreprises industrielles suisses, comprenant notamment des sols à forte capacité de charge, de hauts plafonds, ainsi que des systèmes d’alimentation dynamique», explique Xiao Zhen, directeur exécutif du Swiss Center Shanghai. Dans cet établissement, les entreprises peuvent exposer leurs machines de façon permanente en franchise de droits, ce qui est un avantage pour leur trésorerie. La zone peut aussi servir de centre logistique pour l’ensemble du marché Asie-Pacifique, tant pour le commerce que pour les services de maintenance, offrant un dédouanement effectué seulement une fois par mois. Des procédures simplifiées de déclaration douanière permettent d’envoyer certaines pièces de rechange dans un délai de 4 heures.
 
Soutenir les entreprises suisses en Extrême-Orient – Le Swiss Center Shanghai a récemment ouvert son «Machinery, Trading and Business Center» dans la zone pilote de libre échange de Shanghai. Photo: swisscenters.org
 
Des barrières administratives considérablement réduites
Ce nouveau Centre est situé stratégiquement dans la zone pilote de libre-échange de Shanghai, qui a été mise en place pour conduire le nouveau cycle de réformes économiques lancées par le nouveau gouvernement chinois à la fin de l’année dernière. Les entreprises étrangères enregistrées dans la zone bénéficient d’un environnement où les barrières et les règlements administratifs ont été considérablement réduits dans tous les aspects de la vie des entreprises et des transactions financières.
 
À propos du Swiss Center Shanghai (SCS)
Fondé en 2000, le SCS est une plate-forme pour les entreprises suisses en Chine et en Asie. C’est de loin le plus important regroupement d’entreprises suisses en Asie, avec une riche expérience en gestion d’affaires, d’expansions et d’opérations. Le SCS offre non seulement clé en main des ateliers et des bureaux administratifs, il assiste également ses membres dans leurs relations avec les instances gouvernementales et met à disposition des services de secrétariat et de promotion, ainsi que son large réseau d’experts.
Le SCS a soutenu plus de 200 entreprises en Chine, aussi bien des PME que des grandes entreprises. Parmi celles-ci, les experts du SCS ont participé au lancement de 20 sociétés de production et de plus de 30 bureaux commerciaux pour des entreprises suisses.
 
Swiss Center Shanghai


03 Juin 2019  |  Économie

Industrie MEM: exercice 2018 réjouissant – perspectives incertaines

L’industrie suisse des machines, des équipements électriques et des métaux (industrie MEM) peut tirer un bilan très réjouissant de l’exercice 2018. Les entrées de commandes, chiffres d’affaires et exportations ont en partie fortement augmenté; les marges ont continué de progresser. Cependant, le dynamisme de croissance s’est nettement affaibli au cours du deuxième semestre, ce qui signifie que très probablement, les affaires stagneront dans les mois à venir.
25 Février 2019  |  Économie

L’industrie suisse perd de sa force d’innovation

Le nombre d’entreprises industrielles suisses investissant dans la recherche et le développement a connu une baisse entre 1997 et 2014. C’est l’une des principales conclusions d’une nouvelle étude de l’Académie suisse des sciences techniques.
POLYMEDIA SA | Av. de Riond-Bosson 12 | CH-1110 Morges | T: +41 (0)21 802 24 42 | F: +41 (0)21 802 24 45 | info@polymedia.ch