22 Novembre 2019  |  Énergie & Environnement
Publié dans La Revue POLYTECHNIQUE 11/2019

Énergie & Environnement (11/2019)

Bruxelles impose des normes d’économies d’énergie pour l’électroménager
Les appareils électroménagers vendus dans les pays de l’Union européenne seront désormais soumis à toute une série de mesures très contraignantes pour les rendre beaucoup moins gourmands en énergie mais aussi recyclables et réparables pour une longue durée. La Commission européenne a adopté au début du mois d’octobre des règles «écolo-compatibles» particulièrement rigoureuses. Combinées à la nouvelle législation sur l’étiquetage énergétique adoptée en mars, ces nouvelles normes devraient permettre de réaliser une économie d’énergie annuelle estimée à 167 TWh/an d’ici 2030, l’équivalent de la consommation annuelle du Danemark. Cela correspond à une réduction supérieure à 46 millions de tonnes d’équivalent CO2.
Ces nouvelles dispositions concernent en priorité les réfrigérateurs, les lave-linge, les lave-vaisselle ou encore les téléviseurs vendus dans les pays de l’Union ; en tout dix groupes de produits. Pour les ménages européens, cela représenterait, selon les estimations de la Commission, une économie moyenne de 150 euros par année sur leur facture énergétique. La nouvelle législation concerne aussi les pièces de rechange qui devront, par exemple, être disponibles sept ans pour les réfrigérateurs et dix ans au minimum pour les lave-linge et les lave-vaisselle ménagers. Les fabricants devront quant à eux garantir la livraison de pièces de rechange dans un délai maximum de 15 jours ouvrables.
La consommation d’eau est également dans le collimateur de la Commission européenne qui a fixé une consommation maximale par cycle.Pour les seuls lave-linge ménagers on estime à 711 millions de mètres cubes par an l’économie en eau pouvant être réalisée d’ici 2030. Pour les lave-vaisselle, l’économie pourrait atteindre les 16 millions de mètres cubes par an.
Selon Miguel Arias Canete, le commissaire européen à l’Action pour le Climat, « l’écoconception constitue un élément clé de la lutte contre le changement climatique et une contribution directe à la réalisation des objectifs fixés par l’accord de Paris ». De son côté, le Bureau européen des consommateurs (BEUC) a salué ces règles propres, selon lui, à réduire la demande en énergie électrique et à changer la tendance actuelle aux produits jetables. Du côté des fabricants, Paolo Falcioni, directeur général d’APPLiA, l’association du secteur européen des appareils ménagers, présente dans 24 pays, a appelé au respect rigoureux de ces nouvelles règles qui, a-t-il déclaré, « font progresser la culture de l’économie circulaire ».
Les mesures de la Commission européenne ont été au préalable approuvées par les 28 gouvernements membres de l’UE. Elles vont s’appliquer à toutes les entreprises ou distributeurs qui souhaitent vendre leurs produits dans les pays concernés. Le Royaume-Uni devra également s’y conformer après le Brexit.


25 Septembre 2019  |  Énergie & Environnement

Énergie & Environnement (9/2019)

Le Vietnam se convertit à la production d’énergie à partir de déchets Organe du parti communiste et ultime journal francophone du Sud-Est asiatique, Le Courrier du Vietnam a annoncé le premier coup de pioche en mai dernier, dans la province de Bac Nihn, au nord du pays, du chantier de la deuxième usine d’incinération vietnamienne appelée à produire de l’énergie...
24 Janvier 2020  |  Énergie & Environnement

Énergie & Environnement (1/2020)

Les émissions de CO2 émises par l’exploitation des énergies fossiles ont continué de croître en 2019, mais à un rythme moins soutenu que les deux années précédentes. Selon le bilan annuel du Global Carbon Project (GCP), les émanations mondiales anthropiques de dioxyde de carbone ont augmenté l’année dernière de 0,6 %. C’est moins qu’en 2018 et en 2017, années au...
POLYMEDIA SA | Av. de Riond-Bosson 12 | CH-1110 Morges | T: +41 (0)21 802 24 42 | F: +41 (0)21 802 24 45 | info@polymedia.ch