17 Mars 2015  |  Environnement
Publié dans Sécurité Environnement 01/2015

Le potentiel d‘économie du secteur de la gestion de l’eau

Les quelque 160 personnes qui ont participé à la Journée de l’énergie organisée par Schneider Electric, l’ont clairement démontré: l’intérêt pour les mesures d’efficacité énergétique dans les stations d’épuration et dans les réseaux d’approvisionnement en eau est important. Et ceci à juste titre, car en Suisse, les infrastructures pour l’eau et les eaux usées recèlent un potentiel d’économies considérable.

Gérer l’eau plus efficacement, tel était le thème de la Journée de l’énergie organisée par Schneider Electric et les partenaires de cet événement, Costronic, Hinni, Krohne, Stebatec et Amics. L’intérêt porté par la branche de la gestion de l’eau aux idées visant à augmenter l’efficacité était grand. Quelque 70 personnes ont participé à la manifestation organisée à Olten le 4 novembre. A Lausanne, deux jours élus tard, le nombre de participants s’élevait à 90.
«Les programmes d‘encouragement mis en place par la Confédération stimulent le secteur de la gestion de l‘eau», constate Iwan Lörtscher, chef de vente chez Schneider Electric. «En effet, dans les stations d’épuration et dans l’ensemble du secteur de l’approvisionnement en eau se cachent d’énormes potentiels d’économie. Avec la technologie aujourd’hui disponible et avec des solutions logicielles intelligentes, il est possible d’exploiter ce potentiel, au bénéfice des entreprises d’exploitation et des communes.»
 
Les infrastructure d’approvisionnement en eau potable, d’épuration des eaux usées, de traitement des déchets et de chauffage à distance recèlent un grand potentiel énergétique. (Photo: InfraWatt)
 
Le moment est venu pour les analyses et les optimisations énergétiques
A Olten, dans son discours d’ouverture, Matthias Bölke, PDG de Schneider Electric (Suisse) SA, a insisté sur le grand potentiel de la numérisation combinée à une gestion énergétique conséquente. Ernst A. Müller, PDG de la société InfraWatt et responsable des dispositifs d‘infrastructures chez SuisseEnergie, a montré que les stations d’épuration (STEP) suisses recèlent un potentiel d’économie considérable. Actuellement, le moment est d’ailleurs idéal pour effectuer des analyses et des optimisations énergétiques, la Confédération apportant son soutien grâce à son programme de subventions «STEP économes en énergie».
 
L’exemple de la STEP d’Aïre
La meilleure amélioration consiste à opter pour une exploitation intelligente, comme l’a montré à Lausanne Marc Studer, directeur de projet de la société Amics, en s’appuyant sur un exemple concret. Dans la région de Genève, la STEP d’Aïre purifie les eaux usées de quelque 400‘000 habitants. Grâce à l’adaptation du mode de fonctionnement des ventilateurs utilisés dans la phase de purification biologique, les exploitants visent une réduction de la consommation d’énergie d’au moins 2 millions de kWh. Les pompes situées dans le canal ont également bénéficié d’une attention toute particulière, leur exploitation cachant un potentiel d’économie d’environ 40 %, d’après InfraWatt.
 
La mesure stationnaire du débit en remplissage partiel permet d’obtenir une haute précision. Cette installation équipée d’un système de mesure du temps d’écoulement par ultrasons haute résolution, mesure un écoulement de 0,2 à 5000 l/sec.(Infograsphie: STEBATEC)
 
Infrastructure économe en énergie et cybersécurité
Toute amélioration d’efficacité à pour point de départ, une analyse minutieuse. Stephan Kramer a exposé l’approche de Schneider Electric en matière de gestion de l’énergie, grâce à laquelle il est possible de mesurer en permanence la situation et d’effectuer le relevé des consommations. Il a ensuite souligné qu’après avoir d’abord veillé à mettre en place une infrastructure économe en énergie, il faut ensuite automatiser les processus et améliorer continuellement la consommation énergétique.
La cybersécurité était une thématique relativement nouvelle pour la branche. Stephan Kramer a montré comment il est possible de protéger systématiquement, en tant qu’infrastructures critiques, les installations des STEP et d’approvisionnement en eau, contre les cyber-attaques et les agressions physiques. Enfin, Leif Jakobsen, un autre spécialiste de Schneider Electric, a fait état de la manière dont il est possible d’exploiter les réseaux d’approvisionnement en eau, de manière intuitive et efficace en énergie, grâce au logiciel Aquis.
D’après Leif Jakobsen, Aquis est comme un système de navigation GPS moderne. Il permet à l’utilisateur, non seulement d’exploiter l’installation de manière optimale, mais aussi d’obtenir des informations concernant les problèmes émergents et de réduire la consommation énergétique jusqu’à 20 %.» La simulation de modifications, telles que l’ouverture et la fermeture des vannes, est également une fonction très utile. On peut ainsi vérifier si une intervention peut avoir des effets négatifs sur les consommateurs.
 
À propos de Schneider Electric
Spécialiste mondial de la gestion de l’énergie, présent dans plus de 100 pays, Schneider Electric offre des solutions intégrées pour de nombreux segments de marché. Le groupe bénéficie d’une position de leader dans les domaines des régies et infrastructures, de l’automatisation des machines, de l’industrie et des procédés, de la gestion technique des bâtiments, des bâtiments à usage tertiaire et résidentiel, ainsi que des centres de calcul.
Les plus de 150’000 collaborateurs du groupe Schneider Electric à travers le monde ont réalisé, en 2013, 24 milliards d’euros de chiffre d’affaire, Référencé dans les principaux indices de développement durable, tels que le Dow Jones (DJSI), Schneider Electric occupe la dixième position dans le classement mondial «Global 100» qui répertorie les entreprises les plus engagées en faveur du développement durable.
Les entreprises Schneider Electric (Suisse) SA et Feller SA font partie du groupe Schneider Electric en Suisse, ainsi que les marques technologiques APC et Gutor Electronic. Schneider Electric Suisse emploie plus de 1000 collaborateurs.
 
Schneider Electric (Suisse) SA
3063 Ittigen
Tél.: 021 654 07 00
www.schneider-electric.ch


30 Janvier 2020  |  Environnement

La Suisse à la pointe de la bataille pour le photovoltaïque européen

L’Union européenne veut reprendre la main sur le marché du panneau solaire et elle compte sur la Suisse. Bruxelles a accordé en septembre 10,6 millions d’euros (11,4 millions de francs) de financement au projet HIPERION qui prépare des panneaux de nouvelle génération, plus efficaces et capables d’engranger l’énergie solaire même par temps couvert. Battue en brèche par la compétitivité et le quasi-monopole chinois, l’Europe compte sur la technologie très prometteuse, voire révolutionnaire, d’une start-up basée à Ecublens, dans la région lausannoise.
13 Février 2020  |  Environnement

Un harpon pour capturer les débris spatiaux

Le satellite RemoveDEBRIS a testé avec succès son harpon en orbite. Il s’agit de la troisième expérience accomplie de manière concluante pour valider des technologies destinées à lutter contre l’accumulation de débris spatiaux. Le CSEM a développé un système de vision de pointe permettant d’identifier avec précision ces déchets.
POLYMEDIA SA | Av. de Riond-Bosson 12 | CH-1110 Morges | T: +41 (0)21 802 24 42 | F: +41 (0)21 802 24 45 | info@polymedia.ch