28 Juillet 2015  |  Environnement
Publié dans Sécurité Environnement 02/2015

Mont Terri: simulation du stockage profond de déchets hautement radioactifs

Au terme de trois ans de préparation, le plus important essai qu’ait réalisé la Nagra au laboratoire souterrain du Mont Terri près de St-Ursanne (JU) entre dans une phase décisive: depuis octobre 2014, trois conteneurs expérimentaux équipés de corps de chauffe intégrés sont emmagasinés dans une galerie d’environ 50 m de long.

Une machine de remplissage spécialement mise au point remplit la galerie FE (Full-Scale Emplacement Experiment) du laboratoire souterrain du Mont Terri avec du granulat de bentonite. Cette expérience à l’échelle 1:1 fournira, ces prochaines années, de précieuses informations pour la planification ultérieure de galeries de dépôts profonds destinés à des déchets hautement radioactifs.
 
Phase d’essai de la machine de remplissage de galeries, spécialement mise au point par la société Rowa, a Grono (GR). De mai à août 2014, cette machine a transporté quelque 100 t de bentonite dont elle a rempli une galerie modèle.
 
Un prototype de machine de remplissage
Avant de pouvoir commencer à remplir la galerie FE de granulat de bentonite, la Nagra, en collaboration avec la société Rowa Tunnelling Logistics chargée de la mise au point du prototype, a testé pendant plusieurs semaines la fonctionnalité de la machine dans une halle d’usine à Grono, dans le canton des Grisons. Entre mai et août 2014, elle a réalisé avec succès deux transports de chaque fois 50 t de granulat de bentonite dans une galerie (modèle à l’échelle 1:1). Elle a atteint, voire dépassé sans difficulté la densité minimale visée de 1,45 t/m3.
Depuis début septembre 2014, le prototype se trouve au laboratoire souterrain international du Mont Terri. Equipée de cinq vis sans fin, il a réussi sa première mise à l’épreuve, en remplissant une section de la galerie FE soutenue par des arcs en acier. En quelques heures, la machine a transporté quelque 55 t de granulat de bentonite tout au fond de la galerie d’un diamètre d’envi­ron 3 m.
 
Vue dans la galerie FE ouverte et fraîchement aménagée avant l’arrivée des trois conteneurs expérimentaux.
(Photo Comet)
 
Les conteneurs expérimentaux de plusieurs tonnes, de 4,6 m de long et équipés de corps de chauffe intégrés, sont placés dans la galerie FE. Ils simulent à l’échelle 1:1, l’émission de chaleur des déchets de haute activité dans une future galerie de stockage profond.
Le remplissage de la galerie avec du granulat de bentonite est déjà bien avancé. Les travaux dureront pourtant plu­sieurs semaines, vu que les techniciens de mesure doivent installer avec le plus grand soin des centaines d’instru­ments de mesure dans la roche environnante et autour des conteneurs expérimentaux. Une fois ces opérations terminées, la galerie FE sera hermétiquement fermée par un ouvrage en béton.
 
Remplissage de la galerie FE avec du granulat de bentonite et confinement d’un conteneur expérimental.
(Photo Nagra)
 
Un large soutien international
L’expérience FE jouit d’un large soutien international. La Nagra a pour partenaires les organisations de gestion nucléaire de France (ANDRA) et du Canada (NWMO), les sociétés allemandes BGR, Bundesanstalt für Geowissen­schaften und Rohstoffe, et GRS, Gesellschaft für Anlage­und Reaktorsicherheit mbH, ainsi que le Département américain de l’énergie (DOE/LBNL). Avec l’expérience FE, la Nagra participe au projet de l’Union européenne «Large Underground Concept Experiments» (LUCOEX) et est ainsi financée par le 7e programme-cadre (FP7) de la Communauté euro­péenne de l’énergie atomique (EURATOM).
 
La bentonite est un mélange de différents minéraux argileux. C’est une roche naturelle qui provient de l’altération de cendres volcaniques et doit son nom à la formation de Benton de Fort Benton/Montana (Etats-Unis). La bentonite contient 60 à 80 % de montmorillonite, ce qui explique sa capacité élevée à retenir l’eau et à se gonfler. La surface spécifique d’un gramme de bentonite peut atteindre 600 m2/g.
 


02 Janvier 2020  |  Environnement

La planète croule sous les déchets : constats et solutions

L’humanité produit chaque année plus de deux milliards de tonnes de déchets solides municipaux; de quoi remplir plus de 822’000 piscines olympiques. Selon les données réunies à l’échelle de  la planète par Verisk Maplecroft, les premiers générateurs de déchets par habitant restent les Américains. La Chine et l’Inde, à elles deux, additionnent certes plus du quart de la production de détritus mais leur peuplement cumulé représente 37 % de la population mondiale.
06 Janvier 2020  |  Environnement

Congrès national 2020 de l’énergie éolienne : réduire l’importation d’électricité issue de centrales à charbon grâce à 20% d’énergie éolienne en hiver

Le Congrès national 2020 de l’énergie éolienne, organisé par Suisse Eole, se tiendra le mercredi après-midi 25 mars 2020, à Berne. Suisse Eole y présentera entre autres le Masterplan Energie éolienne 2050, qui permettra à la Suisse de réduire sa dépendance aux importations grâce à l’énergie éolienne, malgré l’électrification du chauffage et de la mobilité.
POLYMEDIA SA | Av. de Riond-Bosson 12 | CH-1110 Morges | T: +41 (0)21 802 24 42 | F: +41 (0)21 802 24 45 | info@polymedia.ch