Des abonnements
pour l'enrichissement
29 juin 2020 | La Revue POLYTECHNIQUE 06/2020 | Flash

La rigidité du tissu pulmonaire

Plus on est âgé, plus le risque de mourir d’une infection due au virus SARS-CoV-2 est élevé. G.V. Shivashankar, chef de groupe à la division de recherche Biologie et chimie et ses partenaires à l’EPFZ, ont présenté une thèse surprenante : la rigidité de certaines cellules jouerait un rôle décisif dans l’évolution de la maladie Covid-19.
Lorsque le tissu pulmonaire gagne en rigidité avec l’âge, certaines voies de signaux sont activées dans la cellule pour que celle-ci puisse s’adapter au changement. Or, lors d’une infection, les coronavirus utilisent exactement la même voie de signaux pour se multiplier dans la cellule. Les chercheurs présument que le virus peut ainsi mieux proliférer dans du tissu âgé et donc s’avérer plus dangereux. Cette hypothèse, si elle se confirme, pourrait ouvrir une voie pour développer plus rapidement des médicaments contre la Covid-19. Les chercheurs espèrent que le fait de bloquer la voie de signaux avec un principe actif pourra empêcher le virus de proliférer.
http://psi.ch/fr/node/33689