Des abonnements
pour l'enrichissement
27 avril 2020 | La Revue POLYTECHNIQUE 04/2020 | Flash

L’EPFL lance une batterie de projets contre le coronavirus

Les chercheurs de l’EPFL sont engagés depuis des semaines dans la lutte contre la pandémie et ses conséquences à court et à long terme. Des projets traitant de la prévention de la contagion, des outils de diagnostics et de la recherche de vaccins sont actuellement lancés, de même que la mise sur pied de hackathons pour imaginer des réponses inédites à la crise actuelle.
Le comité académique COVID-19 de l’EPFL a sélectionné une douzaine de projets de recherche qui s’attaquent directement à la crise. Dans leurs travaux de recherche, les équipes de toutes les facultés travaillent sur les aspects prioritaires de la pandémie : prévention ou suivi de la contagion, remèdes et vaccins, diagnostics et tests, politique et données. Plusieurs équipes collaborent avec des institutions partenaires en Suisse.
Ces projets devront être réalisés dans le court à moyen terme, avec des retombées espérées d’ici six à neuf mois, avec des budgets complémentaires de l’ordre de plusieurs dizaines de milliers de francs. Des chercheurs sélectionnés vont bénéficier d’une autorisation spéciale pour pouvoir travailler dans leur laboratoire sur le campus actuellement fermé. Les chercheurs travailleront de manière collaborative entre les différentes facultés de l’école, ainsi que des institutions partenaires en Suisse.
Des chercheurs de l’EPFL sont également impliqués dans le projet européen Pan-European Privacy-Preserving Proximity Tracing (PEPP-PT), qui réunist 130 partenaires de huit pays. Ce projet vise à retracer les contacts avec une personne infectée par le virus, grâce à une application sur smartphone, installée de manière volontaire et dont les données sont anonymisées. Basée sur la technologie Bluetooth, l’application développée permettra à tout un chacun d’être informé s’il s’avère qu’il a été en contact avec un porteur du virus.